Bouffadou (façon SERAX)

Pour un éditeur de meuble belge, j’ai modifié mon bouffadou en lui adjoignant une poignée en cuir lacée de lin et une finition brossée puis enduite de crème de ferronnerie.

Le bouffadou-tissonnier

Pour ceux qui ne connaissent pas le bouffadou a son étymologie dans le pays provençal; il provient de l’occitan bofar qui signifie « souffler ». Certains se rappellent encore de l’ange Bouffareou dans la pastorale des santons de Provence.

Le principe du bouffadou est sans doute aussi vieux que l’âge du feu. Attiser le feu en envoyant un souffle d’air. La combustion est d’autant plus forte que l’air comburant est en masse autour du combustible.

J’ai récupéré une vieille sangle cheval de trait dont le cuir était déjà bien patiné.

 

Un laçage en double pour plus de résistance.
Le résultat fini

 

One Response

  1. Bonjour Etienne,
    Je suis la soeur d’Hélène de Feydeau. Je souhaiterai commander un de vos bouffadou pour faire un cadeau de Noël, le même que celui qu’elle nous a offert. Comment puis-je faire et quel en est le prix ?
    Bon Avent,
    Juliette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top