Peinture d’automne (Essai)

Bon, je précise tout de suite que je ne suis pas peintre ! Je crois que je n’ai jamais reçu un seul cours sur le sujet.

Mais quand, on veut habiller un mur désespérément blanc et long de presque 10 mètre et bien on prend son pinceau !

J’ai regardé le prix des toiles de grandes dimensions mais aucune n’était assez grande et leur coût prohibitif.

Résultat pour 1/4 du prix d’une toile en lin tendue, j’ai acheté une planche de médium de 5 mm, 4 tasseaux de 25 et j’ai fabriqué un support de 1 mètre sur 1,6 mètre (le nombre d’or).

Et me voilà parti à essayer de capturer les couleurs d’automne

Départ : Un soleil sur fond d’azur
Quelques touches plus loin…
C’est bien rouge tout ça
Version finale. A un moment, il faut savoir s’arrêter.
En situation

Je crois que je vais me former davantage sur la peinture avec deux axes :

  • la peinture à l’huile pour avoir plus de profondeur dans la couleur par rapport à l’acrylique
  • la peinture au couteau pour continuer à explorer les effets de texture qui me plaisent bien

Ensuite, je me lancerai peut-être dans le chantier de décoration d’une chapelle ou j’imagine une douzaine de panneaux verticaux autours des thèmes floraux.

A suivre…

2 Responses

  1. Cher Étienne,
    Peinture ? d’automne..regard sur fond d’azur.
    Ton 1er jet est pour moi le plus beau et me fais penser aux tapisseries de dom Robert que j’apprécie tant..
    C’est l’élan jailli de l’inspiration première, celle du cœur et de ta sensibilité artistique…
    Ta belle mère, admiratrice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top